Soif de changement ?
Soif de changement ?

S’affranchir du passé et définir ses propres règles

 

   Notre troisième VIP, appelons-la Natacha, s’est dite souvent tiraillée entre ses responsabilités de parent isolé et son besoin d’avoir une vie sociale. Bien qu’elle parvienne à prendre du temps pour elle et à participer à des sorties entre amis, celles-ci sont régulièrement teintées de culpabilité et de malaise intérieur. En réfléchissant ensemble sur l’origine de cette gêne, Natacha a réussi à mettre des mots sur les « petites phrases » qui venaient entacher ses rares moments de détente et nous nous sommes alors attardées quelques minutes sur le sens de ces « petites phrases ». En identifiant le fait que Natacha n’était pas vraiment d’accord avec le message véhiculé par ces « petites phrases », cette dernière a pris conscience qu’elles lui venaient instinctivement à l’esprit du fait de son éducation et des valeurs véhiculées par ses parents. Ainsi, si elle s’en tenait à ces références, elle se devait d’être vouée « corps et âme » à ses enfants et à sa maison, sans imaginer une seule seconde prendre du temps pour elle.. ! Pour inverser la tendance et ne plus subir « l’assaut mental du passé », nous avons alors réfléchi ensemble aux nouvelles phrases à mettre à la place des anciennes.

 

   Cet exemple nous montre que, selon l’éducation, plus ou moins autoritaire, que nous avons reçue, nous pouvons être rattrapés, tôt ou tard, par un ou des systèmes de pensée qui, aujourd’hui, en tant qu’adulte, ne nous convienne(nt) absolument pas.. ou plus ! Aussi est-il important pour nous de nous affranchir de cet héritage familial qui ne fait que nous ralentir ou nous freiner dans notre épanouissement personnel. Il n’est pas question là de dénigrer ce que nos parents ont fait, attendu qu’ils ont souvent fait du mieux qu’ils pouvaient, avec les moyens qui étaient les leurs, et avec eux-mêmes leurs « casseroles » parfois.. Non, il est plutôt question de décider de ce qui désormais impactera notre façon de vivre, nos choix et nos décisions, sans plus avoir à subir cet arrière-gout amer de culpabilité, d’échec ou autre sentiment de sous-estime..

 

   Le deuxième point que nous avons pu aborder avec Natacha a été le fait d’associer ses enfants à l’organisation familiale. Pour éviter que la gestion du foyer repose uniquement sur ses épaules, l’idée a été émise de mettre en place un genre de conseil de famille avec un cahier de doléances dans lequel chacun mentionnerait ce qui lui convient ou pas au sein du foyer et qui permettrait un échange entre tous pour trouver les réponses et les solutions ensemble. Ainsi, chacun prendrait conscience des besoins et des attentes de l’autre et contribuerait, grâce à ce débriefing collectif, à un fonctionnement familial réfléchi et organisé. Tout en prenant en compte, évidemment, certaines constantes qui, somme toute, impactent plus ou moins toute la famille : école, travail, loisirs, ménage, repas etc..

 

   Bien que les parents aient un certain nombre de responsabilités à assumer vis-à-vis de leurs enfants, une fois que ces derniers sont en âge de comprendre, on peut tout à fait imaginer de les associer aux décisions familiales et à l’organisation générale du foyer. Ce fonctionnement présente plusieurs avantages : d’une part, cela responsabilise les enfants et leur donne un rôle de décideur, petit à petit ils se préparent à leur autonomie et leur indépendance. Ensuite, cela allège la charge des parents qui n’ont plus à décider « tout, tout le temps, tout seuls » mais qui désormais réfléchiront aux prochaines vacances, à l’aménagement du planning, à la gestion des tâches ménagères.. avec l’appui de tous les cerveaux présents et actifs sous le même toit.. !

 

   Si l’exercice se révélait délicat et inconfortable pour certains parents, aborder des notions telles que le lâcher prise, la délégation ou encore le partage du pouvoir pourraient certainement les aider à appréhender la démarche avec plus de sérénité, et à être rassuré sur leur rôle.

 

   Suite et fin dans " Reprendre confiance en soi "

Contact

 

Carole RIBO

Coach de Vie

 

Corse entière

France

Autres pays francophones

 

Entretiens

  • en vis-à-vis

  • via Skype (pseudo à la demande)

  • par téléphone :

06.77.18.44.96

 

Courriel

carole.ribo@gmail.com

Me contacter

 

Je vous invite à découvrir ICI mes prestations en

rédaction de documents

Ils en parlent...

Rien de tel que quelques témoignages pour attester de l'utilité du coaching...

Rendez-vous dans l'onglet "Témoignages" pour découvrir ceux de Patricia, Françoise et les autres...

Bonne lecture !

Découvrez l'action du SEL